english | español
AMI(E)S DE MÈRE MARIE-LÉONIE Décembre 2017


Chers Amis de Mère Marie-Léonie,

La période préparatoire au temps des fêtes approche. Le thème de l’Avent 2017 est «oser y croire et oser la rencontre». Il nous invite à croire et à rencontrer Dieu présent dans notre quotidien. Par notre expérience de vie, nous en avons eu beaucoup de preuves. Pouvons-nous croire davantage?

Plusieurs rencontres de personnes ainsi que beaucoup d’événements nous arrivent et souvent le tout nous entraîne à ne pas croire que Dieu est incarné dans notre histoire.

Comment oser croire?

Nos prières et nos réflexions sont-elles assez profondes pour ensuite vivre avec l’assurance que Dieu est à l’œuvre quelles que soient les apparences? Cette certitude de foi sauvegarde, en chacun de nous, la joie.

L’animation par les paraboles utilisées par Jésus se continue car il est le chemin, la vérité et la vie. Que Mère Marie-Léonie nous montre par sa joie comment avancer ensemble sur les chemins de l’Évangile.

Que la Sainte Famille et Bienheureuse Marie-Léonie entretiennent en nous la joie de croire et que le mystère de Noël, Dieu avec nous, soit source de courage, de force et d’amour au quotidien. Bonne, heureuse et sainte année 2018.

Rachel Lemieux, p.s.s.f.


Parabole du bon samaritain
Lc 10, 30-37
Jésus reprit : Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba au milieu de brigands qui, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à demi-mort. Un prêtre, par hasard, descendait par ce chemin; il le vit, prit l’autre côté de la route et passa. Pareillement un lévite, survenant en ce lieu, le vit, prit l’autre côté de la route et passa. Mais un samaritain, qui était en voyage, arriva près de lui, le vit et fut touché de compassion. Il s’approcha, banda ses plaies, y versant de l’huile et du vin, puis le chargea sur sa propre monture, le conduisit à l’hôtellerie et prit soin de lui. Le lendemain, il tira deux deniers, les donna à l’hôtelier, en disant : Aie soin de lui, et ce que tu auras dépensé en plus, c’est moi qui le paierai lors de mon retour. Lequel de ces trois, à ton avis, s’est montré le prochain de l’homme tombé aux mains des brigands ? Il répondit : Celui-là qui a pratiqué la miséricorde à son égard.
Chacun et chacune de nous avons reçu de Dieu un cœur bon, généreux et charitable. Beaucoup de personnes ont besoin autour de nous : les immigrés, les pauvres, les malades, les personnes âgées et souvent nous n'avons pas besoin d'aller loin, ils/elles sont sous notre toit. Un cœur à soulager, un coup de pouce pour passer à travers une épreuve, rendre service avec discrétion, un encouragement et même seulement un sourire. Que d’occasions nous avons d’être un bon samaritain pour les autres et aussi envers nous.

Une Mère toute de cœur Pages, 306-307, 312, 355, 385
Mère Léonie aima ses Soeurs jusqu'à la tendresse. Elle a été proche des familles humaines de ses Sœurs. Son amour s’est alors fait : prière, visite, compassion et partage. Elle avait adopté les parents de ses Sœurs.
Il n’y eut pas que les prêtres, les petits, les pauvres et les malades à profiter de son grand cœur. Plusieurs communautés religieuses ont également été l’objet du rayonnement de sa charité. Voici un exemple : Les Petites Sœurs de la Sainte-Famille venaient à peine d’arriver à Sherbrooke, en 1895, qu’arrivèrent de Saint-Hyacinthe les Sœurs Adoratrices du Précieux-Sang. Mère Léonie et ses Filles leur servirent leurs premiers repas à Sherbrooke. Quand le système de chauffage fit défaut au Précieux-Sang, Mère Léonie vint elle-même sur les lieux se rendre compte de la situation et le fit réparer à ses frais. La liste est longue des personnes qui ont expérimenté la compassion de Mère Marie-Léonie.

Réflexion

Pour moi qui est mon prochain, quels sont ses besoins et qu'est-ce que je veux faire pour lui?


INSCRIPTION


Désirez-vous devenir "Ami(e) de Mère Marie-Léonie"? Veuillez donner vos coordonnées en remplissant ce formulaire :

Nom


Prénom


Courriel


Adresse


Ville


Province


Code postal


Pays